Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 15:42

je laisse reposer la machine à coudre le temps d'une journée. Et comme la mère Noël ne peut dévoiler son travail avant le matin de livraison, il me faudra attendre que les petits lutins de la maison aient découvert leurs cadeaux, avant de les afficher ici.

Donc, depuis ce matin, c'est le fourneau qui a pris le relais.

premières gourmandises de Noëlpremières gourmandises de Noël

Mes caramels mous au beurre salé , et mes amorettis amande/pistache sont une réussite ! je suis plutôt fièrotte !

j'ai encore des tas de petites gourmandises à tester. Sans compter mes sempiternels pains d'épices, mes confitures potirons/orange. Mais une fois n'est pas coutume, je suis dans les temps. Encore quelques cadeaux, ma déco, et Noël pourra arriver. La neige est annoncée pour samedi ....

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 09:41

peinture.jpg

C'était un mercredi d'automne, l'air était doux, le ciel gris et l'humeur gaie. L'humeur de toutes les couleurs pour les poupées de la maison. "Mémé, j'ai pas assez de place pour écrire mon prénom, alors j'ai tourné..." Et alors qu'Eurydice fabriquait du gris, car elle sait très bien faire les couleurs secondaires toute seule, ma Sorcha, de son air désolé "Mais moi j'ai pas de gris  !" Mémé éclate de rire : "mais , c'est parce qu'il n'y en a pas ma Sorcha, il faut le fabriquer" ! et mémé montre, et Sorcha mélange ..

 

Des couleurs encore, à la cuisine.

 

concombres-et-capucines.jpg

Les concombres du jardin, même ainsi agrémentés, et malgré les "hooo!!" admiratifs, ne resteront qu'un régal pour les yeux !

 

gateau-de-potimarron-chocolat.jpg

 

J'ai aidé Eurydice à faire le gâteau au potimarron du goûter. Elle était partie jouer pendant la cuissson et le glaçage. Quand elle a vu le gâteau fini, démoulé... "mémé, j'ai faim !"

 

eurydice-goute-sur-le-banc.jpg

 

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 09:10

 

Les récoltes tirent à leur fin. Et même  si j'aime beaucoup ça, je suis heureuse d'arriver au bout de toutes ces préparations et  conserves. Et doux mari aussi sans doute ! : nous récoltons, je prépare, je cuits, je mouline, mets en bocaux et il stérilise !!

Et ça, depuis les petits pois de Juin, jusqu'aux compotes et confitures de Septembre. Chaque jour apporte son lot de fruits et légumes à préparer, et si certains peuvent attendre quelques jours, d'autres se bousculent, menaçant de s'abimer si on ne s'occupe pas d'eux bien vite.

Mais voilà ! encore une pleine bassine de pommes à compote à mouliner, quelques aubergines et courgettes, et ce sera fini, ou presque.

Un travail énorme, salissant, épuisant, parce qu'en plus, il faut bien quand même faire le travail du quotidien, mais ensuite, dans , allez, on va dire une semaine, tout sera terminé et je pourrais passer à autre chose.

 

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 00:00

Malgré une nouvelle journée de pluie, le soleil rayonnait quand même dans nos coeurs. D'abord parce qu'une autre matinée avec nos poupées jolies, aussi parce que le déjeuner, de frites et de grillades ne fut pas boudé(tu m'étonnes !!)!Et enfin parce que nous visitions des amis perdus de vue depuis plusieurs années. Un après midi délicieux de nouvelles des uns et des autres, et un retour parfumé, puisque nous rapportions à la maison une dizaine de kg de prunes. Dans la voiture, le parfum sucré nous enveloppait et me projetait déjà au lendemain, dans l'ambiance chaude du chaudron de cuivre bouillonnant. Le soir même, après un dîner frugal, je préparais tout ça.

 

D'abord 6 kg pour la confiture, qui passeront la nuit intimement mêlés au sucre.

 

 

De quoi faire mon clafoutis de demain, et les mirabelles pour le dessert des poupinettes.

 

Avant cela, il y a qq temps déjà, ce fut le tour des abricots. Le jardin généreux nous combla. Et j'ai pu non seulement faire mes 15 pots de confiture excellente, mais gâter mes petites, surtout Sorcha qui s'en gavait, faire des tartes et des gateaux et en distribuer autour de moi.

 

 

Premier panier de légumes du jardin

 

Et entre les pots de confitures et les soins du jardin, j'ai enfin finalisé la  robe d'été trop petite pour Louwine, et parfaite pour mon Eurydice

 

En plus elle tourne !!!

et le verso.

Petit piqué de coton blanc aux fruits rouges de chez Mondial T, Boutons pression KAM d'Emilie, biais vichy de Mondial T aussi.

 

Et la même en taille 10 ans pour Louwine.

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 13:46

 

Ce fut une belle initiative de Jean Luc, l'un de nos voisins de la rue. Cette tradition de se rassembler entre voisins autour de gourmandises une fois l'an date de plusieurs années, peut être même de plus d'une décennie, je ne sais plus, et pourtant, c'était la première fois que j'y assistais hier soir.

Je me suis surprise moi-même. D'un naturel plutôt sauvage, pourquoi en trouvant la petite invitation dans ma boîte à lettres, me suis je tout de suite réjouie ? Je ne connais pourtant pas la moitié de mes voisins !!

 

Chacun apportait sa contibution gourmande, et sa personnalité charmante ; qu'il fut drôle d'entendre les plus âgés conter les histoires d'un autre temps ! la difficulté de vivre avec leur ancêtre d'humeur acariâtre, dans la ferme familiale, les tricheries de certains éleveurs qui coupait le lait avec de l'eau, à l'époque où la "copérative" ramassait le lait de ferme en ferme. Sans médisance ni rancoeur, tout cela est si loin. Et il reste tellement de bons souvenirs malgré la difficulté de la vie de cette époque troublée !

La chaleur, nous a permis de rester dehors sous les frondaisons des tilleuls et platanes jusque tard dans la soirée, même les enfants ne montraient aucun signe de fatigue. Les piqûres d'insectes ont finalement eu raison de nous et nous nous quittions tous très heureux je crois, de cette soirée où chacun a fait plus amplement connaissance, nous promettant de recommencer chaque prochaine année dans une maison différente.

 

La recette de mes tartelettes au citron ??

 

Une pâte sablée pour 6 tartelettes :

1 oeuf,

100 gr de sucre glace

125 gr de beurre un peu mou

1 pincée de sel

250 gr de farine

Travailler le sucre glace, l'oeuf, le sel pour mélanger le tout. Ajouter la farine et malaxer jusqu'à obtenir une boule qui n'accroche plus aux parois du récipient.  Etaler et foncer les petits moules à tartelettes.

Pour la crème au citron :

3 oeufs entiers

200 gr de sucre

75 gr de beurre

2 citrons

Mélanger le sucre,  les oeufs, le jus des 2 citrons et leurs zestes. Portez à feu doux et remuer jusqu'à ce que le mélange épaississe et devienne crèmeux. Hors du feu, ajouter le beurre en petits morceaux, bien mélanger et tapisser les fonds de tartelettes.

Tout ça au four th° 5, environ 20 mn (enfin, à adapter). Et voila !

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 11:04

Décidemment, l'été n'est même pas là qu'on prépare déjà l'hiver. Il faut dire que l'on nous proposait une belle affaire à ne pas manquer avec ce bois !

 

Oui, c'est encombrant, oui c'est beaucoup de travail et de fatigue, oui, il faut arriver à tout stocker. Mais l'hiver venu, deux hivers peut être, nous voila tranquilles. Et comme si ce cadeau ne suffisait pas, on ajoutait par dessus, une énorme scie électrique. Moi, je dis que la vie m'a bien gâtée de m'avoir donné un petit beau frère tellement généreux et attentif. Moi, je dis aussi que Celui à qui j'ai confié ma vie me comble plus que de raison.

 

Je voulais aussi parler de patisserie. Je suis quelq'un qui combat, pacifiquement, mais énergiquement la nourriture industrielle, le prêt à manger, et toutes ces "substances" car je ne peux pas appeler ça "nourriture", agglomérées ensemble qu'on nous fait avaler. Plus encore, je combats le profit des grandes centrales et des GMS, qui s'imposent par leur omniprésence, au détriment des producteurs.

De grands mots pour vous parler d'une alternative à l'achat des biscuits du commerce.

 

J'ai découvert quelques petites recettes de mugcakes (des cupcakes que l'on connait tous, mais faits dans des mugs). j'en ai essayé une que je vous donne ici :

pour 4 personnes :

40 gr de beurre demi sel

40 gr de chocolat noir

30 gr de sucre roux

35 gr de farine de blé

2 pincées de levure chimique

2 carrés de chocolat

 

couper le beurre en morceau et casser le chocolat (les 40 gr, réserver les 2 carrés). faire fondre 2 mn au micro onde. Mélanger puis verser le sucre, la farine tamaisée la levure et enfin l'oeuf. Bien amalgamer tout ça.

Verser dans 4 mugs au deux tiers de la hauteur, glisser un demi carrré de chocolat dans chacun d'eux et cuire au micro onde 2 mn à pleine puissance.

Attention selon la puissance de chaque micro onde, la durée peut variée. Le mien, de 750° a bien demandé les 2 mn pour  être à point.

Ma petite touche personnelle, le jus et le zeste d'une orange, pour un rien d'acidulé. A manger chaud ou tiède.

 

La vitesse de préparation et cuisson permet de faire ce gâteau très vite,(on va dire 10 mn avec la préparation) lorsqu'on a une visite impromptue, plutôt que de sortir des biscuits Lu, filiale de ce cher monsieur Monsanto !! héhé!! Minuscule écharde dans son chiffre d'affaire soit, mais je crois fort à la méthode du colibri, leit motiv de M. Pierre Rabbi , et le mien.

 

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 13:16

 

C'est en l'an de grâce 2008 que ma douce amie Suzon m'envoyait quelques graines de glycine issues de ses propres plantes. Et voila que 6 ans plus tard, apparaissent les premières fleurs. Nombreuses, parfumées, même si elles sont moins étoffées que celles de beau papa, ou celles énormes qui habillent la grille du jardin de la future maison de ma petite Camille. Dans son futur nouveau chez-elle, la plante est un arbre qui enserre amoureusement les barreaux de fer, et finiront sans doute par l'étrangler !

Malgré tout, j'ai le coeur qui chante. Nourri du parfum et de la vue de cette jolie chose.

Il chante aussi devant ma première récolte de radis d'hier, sous le soleil du matin, accompagnée de mes petites princesses. Eurydice, à qui je demandais de me rapporter une boite entreposée dans la cabane du jardin, me dit en revenant  avec une boite de cacao "je suis désolée mémé, la porte été fermée". Oh mon poussin chéri !! belle bécasse cette mémé qui t'envoie là où tu ne peux pas aller ! Ce n'est pas grave mon ange, ta boite de cacao, trouvée dans ta petite maison mauve, conviendra très bien. On a eu un peu de mal à ranger la botte, mais il n'était pas question que le travail d'Eurydice ne serve à rien. Et puis, papa est arrivé pour l'heure de la baby gym. Eurydice a bien essayé de lui montrer sa récolte, mais il était de mauvaise humeur et s'est contenté de lui dire de se dépécher.

Elle était pourtant bien jolie notre récolte.

 

Avec les fanes, voila un bon potage pour ce soir

 

Deux pommes de terre, un morceau d'oignon, un bouquet de fanes, du gros sel, de la crème fraiche et voila.

Et un goûter au jardin ?

 

Un bon gâteau au citron et graines de pavot, nappé d'un glaçage citron, saupoudré de graines de pavot. Un régal dont je vous donne la recette ici :

 

Pour un moule à cake : 200 gr de farine, 150 gr de sucre en poudre, un paquet de levure chimique, des graines de pavot à volonté, le zeste et le jus d'un citron, 4 oeufs, 8 cuillères à soupe de lait, autant d'huile. Mélanger les ingrédients secs d'abord, ajouter le jus du citron, les oeufs, et les liquides (lait et huile), et enfin, une poignée de graines de pavot. Bien mélanger. Faire cuire tout ça dans un moule à cake chemisé de papier sulfu pour faciliter le démoulage, cuisson variable selon les fours (pour moi, 1/2 h th 7). Une fois bien doré et lame de couteau qui ressort propre, démouler et laisser tiedir. Faire alors un glaçage fait d'un blanc d'oeuf et d'une bonne quantité de sucre glace parfumé d'un jus de citron. Sur le gateau tiède ou froid, étaler le mélange au mieux et parsemer encore des graines de pavot. C'est prêt.

La base de ce gâteau (farine, sucre, levure oeufs, lait et huile) fait aussi un gâteau excellent, qu'on appelle chez nous "gâteau Christelle", du nom de l'amie qui en a donné la recette à son amie qui a donné la recette à une autre amie, qui ....

 

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 20:31

le temps des pissenlits bat son plein. Des fleurs j'entends ! pour les petites salades, il est trop tard. J'ai ressorti la vieille recette de la crameillotte, dans un langage courant, gelée de fleurs de pissenlits. Je vous explique ?

 

D'abord, la cueillette

Ma recette, qui à mon avis peut être un peu modifiée, selon la quantité de fleurs dont on  dispose, demande 365 fleurs de pissenlit. Il faut les cueillir sans la tige en plein après midi ensoleillé, quand les fleurs sont bien épanouies.

Un petit rinçage rapide, pour ne pas perdre trop de nectar, mais qd même, ne pas faire de gelée de bave de limace !!!  et sèchage sur un torchon propre, au soleil, derrière la fenêtre par exemple.

Puis, la cuisson

 

Les éventuelles petites bêtes ont dû évacuer les fleurs sous la chaleur du soleil. On jette alors les fleurs dans 1.5 l d'eau, on y ajoute deux citrons et deux oranges coupés en tranches, et on cuit tout ça à petits bouillons pendant 1 h 30. Ensuite, on filtre. On presse bien les agrumes et les fleurs pour ne rien perdre. On pèse, on ajoute du sucre selon le goût (comme on fait nos gelées habituellement.) Personnellement, je sucre avec 30% du poids du jus.

Et on refait cuire 40 mn, toujours à petits bouillon. Bien sur, cette gelée ne comporte pas une goutte de pectine. Quelques grammes d'agar agar corrigera la chose. Il n'y a plus qu'à mettre en pots, et voila.

 

Ici, je vous avoue que je n'ai même pas la moitié des fleurs recommandées, vu que la tondeuse de  Doux Mari est passée par là.... Il est bien entendu hors de question de cueillir les pissenlits du talus, parfumés aux gaz d'échappement. J'aurais pu dévaliser aussi quelque pré avoisinant... Si j'en avais eu le courage ! ça ne fait rien, on ajuste à peu près les quantités de fruits et d'eau.

Cette gelée a un goût de miel, et elle est excellente pour les bronches.

 

Un petit dilemme s'est posé à moi : les pissenlits, qui deviennent rares dans nos jardins, ai je constaté, sont des fleurs mellifères. Si en plus on supprime la nourriture des abeilles !! où va t on ? J'exposais mon cas de conscience à Doux Mari, qui me montrait les champs et les prairies alentours, vêtus d'or. Ce n'est pas les 160 fleurs que j'ai profanées qui vont manquer je pense.

cependant, ce constat m'a quelque peu troublée. Si nous pouvions attendre que les pissenlits sèment leur graines avant de tondre ?

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 11:46

La pluie est revenue en force. Tout est gris, détrempé. Les coquelicots se courbent jusqu'à terre, en signe de soumission. Ils me font penser aux bougeois de Calais. même les branches souples de l'amandier plient sous le poids de l'eau.

Nous avons tout juste eu le temps avant la pluie de planter les tomates. Tous les autres plants sont encore en godet.

 

Mais, derrière moi, j'entends ma petite princesse qui joue, qui se raconte des histoires toute seule avec le village qu'elle a construit. "A tout à l'heure... ". Le petit bonhomme chevauchant sa moto passe sous le porche du village. "tu tiens pas debout ? lui dit elle , j'en conclus qu'il est tombé.."

Ma petite Sorcha fait son petit somme du matin.

 

Ce vilain temps gris m'aura au moins permis de faire de bons petits plats

 

Mes beignets d'aubergine dont la maisonnée raffole. Même Camille et Damien pour qui les légumes, ne sont pas le paradis.

 

Mes tians de légumes; "avec le goût du pain au levain, c'est trop bon" m'a dit Doux Mari.

 

Et quelques pots de  confiture de rhubarbe. J'aurais aimé y mettre des fraises, mais là... on n'en est qu'aux fleurs...

 

Et aussi, enfin, j'ai terminé la couverture de Sorcha, commencée il y a sans doute près de deux ans.

 

Vrai que je m'étais dit, que c'était un travail facile à déballer, quand j'avais quelques minutes devant moi, sans avoir à sortir tout le barda de couture, ou parfait pour occuper un après midi frileux blottie dans le canapé, en dillétante quoi ! Mais quand un ouvrage s'éternise, il finit par m'agacer. Les aiguilles sont libres pour... pourquoi ?

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 20:43

C'est le titre d'un livre que j'ai lu il y a longtemps. Tout en faisant mon premier pain au levain ce matin, je repensais à cette belle et triste histoire. Je m'imaginais à cette lointaine et dure époque, où les gens étaient contents d'un rien. Je regrettais un instant que Doux Mari ne soit pas là pour capturer de son appareil photo, ce joli moment où la pâte s'étire, se tend, se repose, soupire, dans un nuage de farine qui filtre le soleil, où des mains de femmes pertétuent ces gestes éternels, où le parfum aigrelet du levain se mêle à la farine douce comme la joue d'une grand mère...

Pétrir n'est pas si amusant au début. La pâte colle, s'accroche à la table, se défend et s'agrippe aux mains, mais on finit par l'apprivoiser. elle devient docile pour enfin se reposer de la bataille, toute calme, dans le panier d'osier. Je me promets de me trouver un vrai banneton ancien à la prochaine brocante. Les gestes ancestraux et si beaux méritent bien cela.


 

De longues heures, elle se repose, Monsieur Panturle mon levain s'active bien au chaud en son sein, mes mains sentent si bon après chaque pétrissée.  Comment certaines odeurs peuvent émouvoir à ce point ?

 

Enfin, le voila. Toute une journée pour le préparer. Mais le résultat est à la hauteur de mes espérances. Presque...Encore un peu plus de gonflant. Demain, il faudra faire une autre jatte de compote.

 

Je me brûle les doigts, mais je veux profiter de son parfum tout chaud. son craquant, son parfum indescriptible... Si c'est pas un petit bout de bonheur ça !!!!

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Ma p'tite popotte
commenter cet article

Présentation

  • : Lil'atelier
  • Lil'atelier
  • : Une aiguille, du fil et des mains ... Passionnée de créations textiles, je crée des petits vêtements d'enfant, des joujoux, des doudoux pour les petits des objets déco pour les plus grands. Si quelque chose vous intéresse, demandez moi. Il est possible, et même recommandé, de personnaliser vos demandes.
  • Contact

Mon blog est neutre en carbone

bonial – promos et catalogues en ligne – un petit geste pour la planète

Mes communautés

Defi'13