Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 13:41

Et voila, l'été pleure son dernier jour, bonjour automne. La lumière au jardin ce matin est orangée, belle et fraiche. Le jardin humide, les toiles d'araignées en argent scintillent. C'est joli. Emprunt de mélancolie, un peu.

Le potager met toute son ardeur à donner son or encore un peu.

Les légumes qui constitueront le repas de  ce midi, avec un morceau de poisson en papillotte.

 

Il faut rentrer les  citrouilles qui finiront leur maturité au sec dans la grange, quelques raisins, épargnés par le mildiou, quelques tomates encore...

 

Les choux, partagés avec les limaces,

 

Le sédum, qui, il y a 5 ans, à notre arrivée ici, était moribond, dans de pauvres pots en terre, séchant douloureusement sur un muret abandonné. Il me semble qu'il me remercie de leur transplantation en pleine terre, au milieu des lavandes, par leur magnifique floraison de chaque automne.

De notre nouvelle porte au fond de la grange, qui donne sur le jardin. Dès le petit matin, la volaille vient voir si par hasard, un reste de soupe n'a pas été déposée sur le palier...

 

 

Mais il fait frais, rentrons. Ah !! Drift n'a pas encore découvert la "douceur" de Sorcha !! il fera vite l'expérience et évitera de s'approcher très bientôt.

 

 

Du goûter, de gaufres et de miel, il n'est resté que ces deux là avant que je ne pense à les immortaliser.

 

Le matin même, nous étions allées, Eurydice et moi, à la chevrerie chaude et ...odorante... Je me suis souvenue qu'il y avait là un dépot de miel des amis Savoye. Du fromage, des "boutons" pour Eurydice, une visite aux chèvres, des caresses... Les boucs étaient rentrés et nous avons pu assister à une bataille en règle, à grand coups de cornes sonores. Devant l'air effaré de ma petite, j'ai expliqué qu'ils s'amusaient, comme quand papa et elle chahutaient. Elle a bien le temps d'apprendre les combats et la violence de la vie.

Le soir, je disais à Doux Mari, combien j'aimais cet endroit. Je m'y  sens tellement chez moi !  J'ai toujours, depuis toute petite, aimé les fermes, les bêtes et la terre. Ici, dans cette chèvrerie, je ne sais pas, c'est un sentiment de bien être, de plènitude qui m'envahie. L'odeur du lait et du fromage, du foin, des bêtes....

Au retour, nous sommes allées toutes deux dans le jardin, où Eurydice voulait mettre des fleurs dans l'eau (tous les prétextes sont bons pour que mémé donne un seau d'eau, alors qu'elle refuse parce que le temps est trop frais) ! il ne restait plus que les asters. Et Eurydice a oublié de cueillir les fleurs pour observer la danse des abeilles. Au goûter, on s'est rappelé cela en mangeant le miel sur une gaufre. Je ne suis pas certaine que ma toute petite ait bien écouté les explications pourtant succintes de sa grand mère, trop occupée qu'elle était à récupérer le miel dans les alvéoles de la gaufre, de son petit doigt tout poisseux....

Partager cet article

Repost 0
Published by Lil'Atelier - dans Mon jardin - mes animaux
commenter cet article

commentaires

Annette 24/09/2012 21:02

J'aime te lire, ta façon de manier les émotions, avec tendresse et drôlerie, et les photos sont toujours si belles.J'espère que la cheville de Raphaël va mieux.Je vous embrasse

Lil'Atelier 25/09/2012 12:40



Merci Annette. C'est un compliment qui me touche vraiment. Quant aux photos, elles sont quelquefois de moi, mais aussi de Raphaël. Nous marions nos talents tu vois ! Gros bisous à toi, et à Dame
Ginette, à très bientôt j'espère.



mariel19 24/09/2012 18:17

Quelque soit la récolte, menue ou généreuse, nous sommes toujours ravies de notre petite production et surtout de son gout inégalable!!
Quelque soit le souvenir que ta petite en garde, elle sait qu'elle a pensé un doux moment saveur de miel avec sa mamie, c'est l'essentiel
Bises de Mariel

Lil'Atelier 25/09/2012 12:43



oui Mariel tu as raison, mais faut bien reconnaitre le plaisir d'entasser les bocaux  pour l'hiver donne un sentiment de fierté. Nous sommes dans un pays où on a la chance de ne manquer de
rien, et pourtant, ce sentiment de se suffire à soi même, ne pas dépendre de la grande distribution, est important pour moi. Et oui aussi, peu importe le souvenir ou non, ce qui compte est quand
même le moment présent.



LOU 24/09/2012 10:01

des doux moments de bonheur...je t'embrasse

nicole bracq 22/09/2012 20:42

Je ne te savais si poétique, ton écriture est très agréable et ça fait du bien.
et Doux Mari c'est joli

Bises

Lil'Atelier 23/09/2012 08:47



Merci Nicole ! à tout à l'heure....



ouralou 22/09/2012 16:17

Que de doux souvenirs auront ces deux petites filles de leur rapport avec leur mamie !

Lil'Atelier 23/09/2012 08:48



elles sont bien petites encore pour se souvenir , mais cet espace blog les y aidera. Bon dimanche à toi. Bisous



Présentation

  • : Lil'atelier
  • Lil'atelier
  • : Une aiguille, du fil et des mains ... Passionnée de créations textiles, je crée des petits vêtements d'enfant, des joujoux, des doudoux pour les petits des objets déco pour les plus grands. Si quelque chose vous intéresse, demandez moi. Il est possible, et même recommandé, de personnaliser vos demandes.
  • Contact

Mon blog est neutre en carbone

bonial – promos et catalogues en ligne – un petit geste pour la planète

Mes communautés

Defi'13